Audi et Candide Thovex > Audi et le ski > Audi France

Audi et Candide Thovex

  • 1400x438_quattro_Candide_20180118.jpg
1400x438_quattro_Candide_20180118.jpg

Candide Thovex - "Ski the world"

À 35 ans, Candide Thovex est déjà une légende du sport. Sa discipline de prédilection : le freeride, c’est-à-dire le ski hors-piste. Dans le cadre d’une coopération avec Audi, le Français originaire de la Haute-Savoie s’est mis à rechercher ces derniers mois de nouvelles pistes spectaculaires dans le monde entier. Tous ceux qui attendent des paysages hivernaux enneigés, seront bien surpris.

En 2015, il démontre ses capacités lors de la coopération avec Audi : dans un clip viral pour l’Audi quattro, il dévale une pente des Alpes sur ses skis sur l’herbe, saute au-dessus de rues, traverse un tunnel en faisant des étincelles, slalome entre quelques vaches et termine sa course dans le coffre à bagages d’une Audi Q7. Cette coopération se poursuit maintenant, et le résultat n’en est pas moins spectaculaire : Candide Thovex a sillonné de nouveau le monde en compagnie de l’Audi Q7 à la recherche d’endroits appropriés pour affronter les descentes les plus diverses sur des skis freeride spéciaux. Pour cela, l’équipe a consciemment exclus les zones de sport d’hiver classiques et s’est concentrée sur les endroits exempts de neige de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Amérique. Bien entendu, Candide Thovex ne s’est pas laissé impressionner par les conditions plutôt défavorables que l’on attend là-bas pour ce sport.
L’herbe
563x317_quattro_Candide_Herbe_20180118.jpg
La caravane a fait sa première halte dans le grand nord de l’Europe. Dormir dans des tentes sous le ciel étoilé avec vue sur les aurores boréales fascinantes fut une expérience inoubliable. Après trois nuits sous la tente, l’équipe poursuit sa route en montagne et trouve par chance un abri dans un petit refuge de montagne lorsque le temps se détériore fortement d’un moment à l’autre pendant le tournage. Par la suite, toute l’équipe oublie cette expérience pour ne garder en mémoire que le saut avec pirouette de 360 degrés du Français depuis le toit couvert d’herbe du refuge.
Le sable
563x317_quattro_Candide_Sable_20180118.jpg
Le voyage à travers les innombrables dunes de sable fut le test suprême pour l’homme, la machine et l’équipement : le sable cherchait son chemin dans chaque espace libre et chaque cavité. Les minuscules grains ruisselant apparaissaient dans la nourriture, le sac de couchage et même dans le dentifrice de l’équipe. Même les caméras et les objectifs des appareils photos n’ont pas été épargnés, si bien qu’il a fallu réparer l’équipement après l’excursion dans le paysage sableux avant de pouvoir poursuivre les travaux de tournage.
L'eau
563x317_quattro_Candide_Eau_20180118.jpg
Pendant la tournée, l’eau s’est révélée être parmi les surfaces les plus hostiles que Candide Thovex a affrontées. Sur une eau plate avec une surface lisse, un tel projet suit les lois bien connues comme pour le ski nautique. La glissade devient plus compliquée dès que des vagues s’ajoutent. Rien ne va sans la vitesse nécessaire, ce qui réjouit le passionné de freeride. De fait, il va toujours à 100 à l’heure. C’est également le seul moyen pour aborder parfaitement la vague au bon moment et de « surfer » avec les skis.
La jungle
563x317_quattro_Candide_Jungle_20180118.jpg
De nombreux skieurs expérimentés recherchent le plaisir de la glisse en dehors des pistes pendant les vacances d’hiver. Et pourtant, aucun d’eux n’a encore essayé une excursion hors-piste comme celle de Candide Thovex : dans une zone tropicale, le passionné de sport extrême s’est catapulté sur ses skis à travers une forêt dense de palmiers. Trouver une bonne ligne droite dans la zone dense et à faible visibilité n’a pas été une mince affaire. S’y est ajoutée la chaleur : tandis que l’équipe suait en se promenant en short et en t-shirt, Candide devait effectuer plusieurs fois sa descente d’un autre genre en combinaison et avec tout l’équipement de ski.
La cendre volcanique
563x317_quattro_Candide_Cendre_20180118.jpg
La cendre volcanique est relativement appropriée pour skier, du moins pour un professionnel comme Candide Thovex. Pour autant, il devait là aussi rester vigilant sur les pentes du volcan recouvert de cendre noire. En effet, il s’agissait d’un volcan actif qui projette quelques pierres de temps à autre et a ainsi placé au fil des années des obstacles imposants sur la descente, qu’il fallait contourner.
La pierre
563x317_quattro_Candide_Pierre_20180118.jpg
Depuis des millénaires, les hommes utilisent les pierres pour construire des maisons ou d’autres ouvrages de construction comme de grandes murailles. Des édifices historiques particulièrement grands attirent souvent les visiteurs, mais rarement des visiteurs en skis. La muraille n’a pas été la seule à déclencher une grande surprise lors du tournage. Candide Thovex s’est démarqué par la légèreté avec laquelle il se mouvait sur le matériau pierreux.
La terre
563x317_quattro_Candide_Terre_20180118.jpg
Lors d’un voyage sur sol terreux, la météorologie joue un rôle décisif. Dans de bonnes conditions, rien n’empêche le projet, mais en cas de mauvais temps par contre, tout tombe véritablement à l’eau. Heureusement pour Candide, il n’a pas plu la plupart du temps pendant le tournage et les conditions étaient optimales pour quelques descentes fantastiques lors desquelles le Français a pu démontrer une nouvelle fois ses capacités avec grâce et cette légèreté inoubliable, tout en s’amusant.
Skis
563x317_quattro_Candide_Ski_20180118.jpg
Nos voyages nous ont permis d’entrer en contact avec divers groupes ethniques dans le monde entier, dont certains n’avaient encore jamais vu la neige, et encore moins une paire de skis.
Ce fut donc merveilleux de prêter des skis. Certains ont tout naturellement emboîté leurs bottes dans les skis et pris la position replié de course, peut-être imaginant leur propre aventure fascinante sur les skis. De son côté, Candide a glissé sur ses skis Faction habituels 95 % du temps. Bien que l’équipement de voyage comprît 15 paires de ski, il n’a fallu en jeter qu’une seule paire pendant tout le périple. Les autres skis se sont avérés très résistants, nécessitant juste des réparations et un entretien périodiques pour les remettre en action.
Qui est Candide Thovex ?
563x317_quattro_Candide_Candide_20180118.jpg
Le Français Candide Thovex commence très jeune à perfectionner ses capacités sur les skis. En effet, dès l’âge de deux ans, il commence à skier dans les Alpes en compagnie de ses parents. À un âge précoce, il rejoint le club de ski, une décision qui porte ses fruits : avec beaucoup d’ambition et le talent nécessaire, il décroche à 14 ans le titre de champion de France de ski de bosses. C’est ainsi qu’il pose les fondements de sa carrière comme professionnel de freestyle, puis de freeride en remportant de nombreux autres titres.

#AllConditionsArePerfectConditions