Experimental Party Unit est un espace composé de dispositifs dynamiques, lumineux et sonores impliquant le corps et ses sens.

Cet ensemble de machines cinétiques et lumineuses à destination d’espaces festifs (concerts, festivals, raves…) a pour vocation de créer un dialogue, une proximité entre humain et technologie. Le projet s’ancre dans une démarche de recherche, entre design industriel, expérience spatiale et sonore, entre technicité et plasticité.

Diplômé à la fois de CentraleSupélec en Ingénierie de la Conception des Systèmes Complexes et de l’ENSCI -Les Ateliers en Création Industrielle, le designer explore la fête comme un espace d’expérimentation total non seulement pour le public, mais également pour les artistes.

Miroir de la science-fiction, elle est à ses yeux, aujourd’hui, « l’un des seuls laboratoires sociotechniques et utopistes de notre monde ». Constituée de machines interactives où les paramètres sonores interagiront avec la cinétique et la programmation des lumières, son « Unité Festive Expérimentale » vise la mise au point d’un prototype social, d’une zone dédiée au lâcher prise, d’une enclave sensitive activée par une célébration joyeuse de la technique.

Roman Weil s’est associé en 2019 avec le designer Tom Formont pour fonder l’agence de design et de recherche Units. Parallèlement au développement de leurs machines, ils lancent Units Research Review, une revue de recherche qui constitue le pendant théorique d’une pratique mêlant design, technique et installation. Le premier numéro intitulé « Technical Happiness » est paru en septembre 2020.