Norme WLTP > Audi France

Norme WLTP

  • 1400x438_AA3_E_141009.jpg
1400x438_AA3_E_141009.jpg

Tout savoir sur la nouvelle norme WLTP.

Depuis le 1er septembre 2017, la nouvelle procédure d'essai permettant de déterminer les valeurs d'émissions de CO2 et de consommation de carburant, ainsi que les émissions polluantes d'un véhicule, intitulée "Procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers" (WLTP : Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure), s’applique à l'homologation des nouveaux Véhicules Particuliers et des Véhicules Utilitaires légers dans l'Union Européenne. Le cycle WLTP remplacera le cycle NEDC (Nouveau cycle européen de conduite), applicable jusqu'alors. Celle-ci sera obligatoire pour toute nouvelle immatriculation à partir du 1er septembre 2018. La norme WLTP est nettement plus proche du comportement de conduite réel et des valeurs de consommation quotidiennes que la précédente norme NEDC. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle norme.

  • 563x317_AOZ_A4_DIV_151024.jpg
    Qu’est-ce que la norme WLTP ?

    Dans le cadre de l’achat d’un véhicule, les clients prêtent de plus en plus attention aux niveaux de consommation de carburant et d’émissions polluantes. Découvrez comment ces valeurs sont définies de manière plus précise grâce à un nouveau protocole d’homologation : la norme WLTP.

    En savoir plus
  • 563x317_AAQ_E_10050.jpg
    Les atouts de la norme WLTP.

    La consommation de carburant et les émissions réelles de CO2 notamment d’un véhicule peuvent différer des chiffres annoncés par le constructeur. Depuis l’automne 2017, la norme WLTP remplace la norme NEDC afin d’afficher des valeurs plus proches des conditions d’utilisation réelles d’un véhicule.

    En savoir plus
  • 563x317_AAQ_E_10051.jpg
    NEDC et WLTP.

    A compter de l’automne 2017, la norme NEDC établie en laboratoire est progressivement remplacée par la norme WLTP. Cette dernière mesure les niveaux de consommation de carburant et d’émissions de CO2 notamment dans des conditions d’utilisation plus réalistes. Découvrez ce qui distingue précisément ces deux normes.

    En savoir plus

NEDC vs. WLTP

Comparaison

Audi_FR_NEDC_Diagram_20180116.jpg
Audi_FR_WLTP_Diagram_20180116.jpg

Le cycle de conduite normalisé NEDC s’applique à tous les véhicules de tourisme et commerciaux légers. Il a été mis en place par l’Union européenne en 1992 pour mesurer la consommation de carburant et les émissions des véhicules, afin de fournir des valeurs comparables. Coup d’œil sur cette procédure en quelques points clés.

NEDC

  • La température dans la chambre d’essai se situe entre 20 et 30°C.
  • La distance parcourue est d’environ 11 km.
  • Le cycle dure une vingtaine de minutes.
  • Le cycle se compose de deux phases :
    - environ 13 minutes de conduite urbaine simulée
    - environ 7 minutes de conduite rurale simulée
  • La vitesse moyenne est d’environ 33 km/h.
  • Le véhicule est à l’arrêt 25 % du temps.
  • La vitesse maximum testée est portée à 120 km/h.
  • Sur les modèles équipés d’une boîte de vitesse manuelle, les changements de vitesse sont précisés.
  • Les équipements spéciaux et la climatisation ne sont pas pris en compte.

WLTP

  • La température dans la chambre d’essai s’élève à 23°C.
  • La distance parcourue est d’environ 23 km.
  • Le cycle dure une trentaine de minutes.
  • Le cycle se compose de quatre vitesses (faible, moyenne, élevée, ultra élevée).
    La vitesse moyenne est d’environ 47 km/h.
  • Le véhicule est à l’arrêt 13 % du temps.
  • La vitesse maximum testée est supérieure à 130 km/h.
  • Les changements de vitesses sont calculés à l’avance pour chaque véhicule.
  • Le poids du véhicule et les équipements qui peuvent avoir une influence directe sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 notamment sont pris en compte.

Objectifs de la nouvelle procédure

La norme WLTP redéfinit les conditions d’homologation et de mesure de la consommation de carburant et des émissions de CO2 notamment. Quels sont les avantages ?
Transparence
563x317_AA3_E_141017.jpg
À l’avenir, la consommation quotidienne réelle de carburant d’un véhicule sera mieux évaluée. La norme WLTP adopte une conduite plus proche de la réalité par rapport à l’ancienne norme NEDC, qui correspondait plus à un test synthétique en laboratoire et servait principalement à comparer les différents véhicules. Si le NEDC mesurait les niveaux de consommation de carburant dans des conditions de laboratoire abstraites, la norme WLTP offre une prévision plus précise de la consommation réelle de carburant des véhicules. Elle vise à simuler un style de conduite plus réaliste afin d’obtenir des résultats beaucoup plus fiables.
Nouveaux standards
563x317_AOZ_Q7_10076_1_PART_RGB.jpg
L’un des principaux objectifs de la norme WLTP est d’offrir une procédure uniforme pour mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO2 notamment des différents types de motorisations, par exemple essence, diesel, gaz naturel et même électrique. Le respect du cycle WLTP doit fournir des résultats comparables dans les régions du monde qui utilisent désormais cette norme, les résultats seront ainsi comparables pour un même type de véhicule.

Questions/réponses

Qu’est-ce que la norme WLTP exactement ?

Pour mesurer les valeurs de consommation de carburant et d’émissions de CO2 notamment des véhicules, des protocoles standardisés sont imposés. Les conditions de test et de gestion des résultats sont définies par la réglementation de l’Union Européenne, afin de garantir que des conditions identiques sont utilisées par tous les constructeurs automobiles et les autres acteurs. Depuis le 1er septembre 2017, la nouvelle norme WLTP est appliquée progressivement à travers l’Union Européenne. Elle remplacera progressivement l’ancienne norme NEDC (nouveau cycle de conduite européen). Les homologations de nouveaux véhicules de tourisme ou les nouvelles options de motorisation/transmission en Europe ne se feront désormais que sur la base des résultats WLTP. À partir du 1er septembre 2018, tous les véhicules immatriculés pour la première fois devront être certifiés WLTP.
Où la norme WLTP va-t-elle être déployée ?
La norme WLTP est en cours de déploiement dans les 28 États membres de l’UE ainsi qu’en Norvège, en Islande, en Suisse, au Liechtenstein, en Turquie et en Israël. Elle est également utilisée sous une forme modifiée au Japon et pour tester les émissions de gaz polluants en Chine. L’Inde et la Corée du Sud prévoient de la mettre en place ultérieurement.
Les véhicules déjà commercialisés passeront-ils eux aussi au WLTP ?
Non. Le passage au WLTP ne changera pas le statut des véhicules ayant déjà été immatriculés et homologués selon la norme NEDC. Les valeurs du NEDC continueront de s'appliquer à ces véhicules.
Quand les valeurs WLTP remplaceront-elles définitivement les valeurs NEDC ?
La Commission Européenne recommande une conversion uniforme des données du NEDC aux valeurs du WLTP au 1er janvier 2019, afin de pouvoir présenter les valeurs d'émission de CO2/consommation de carburant du WLTP aux clients. Cependant, les réglementations contraignantes concernant les informations correspondantes des consommateurs sont soumises aux lois nationales de chaque pays. Cela signifie que des écarts spécifiques à chaque marché peuvent se produire.
Jusqu'en 2020, le NEDC demeurera la base de calcul des valeurs lors de la surveillance des valeurs d'émission de CO2 limites de la flotte pour les Constructeurs. Après cette date, les valeurs limites de la flotte seront converties au modèle WLTP.
Qu’est-ce qui a changé pour les consommateurs depuis septembre 2017 ?
La norme WLTP est obligatoire pour l’homologation des nouveaux modèles depuis septembre 2017. Aucun délai pour la publication des valeurs révisées n’a encore été défini. La norme NEDC reste donc contractuelle pour l’homologation et la taxation des véhicules. Afin d’éviter une confusion inutile en listant à la fois les valeurs NEDC et WLTP sur les nouveaux véhicules, la Commission Européenne propose une transition uniforme de tous les nouveaux véhicules en matière d’homologation et de taxation d’ici au 1er janvier 2019. Dans la période de transition qui court de septembre 2017 à janvier 2019, l’affichage des valeurs WLTP aux consommateurs est autorisé. Néanmoins, elles doivent être clairement spécifiées comme un indicateur supplémentaire de consommation. Pour l’heure, les valeurs NEDC restent les seules obligatoires à renseigner dans les différents documents contractuels (brochure commerciale, étiquette en showroom,..) et pour déterminer le label d’efficience énergétique. Une règle identique s’applique au calcul des taxes sur les véhicules dans les pays dotés d’une fiscalité basée sur les émissions de gaz polluants . La taxation fait toutefois partie de la réglementation nationale et reste régie par chaque pays. Différentes approches et calendriers sont probables. La France n’a pas encore pris de position sur ce sujet.
Comment savoir si un véhicule a déjà été testé selon la nouvelle procédure ?
Même aujourd’hui avec le NEDC, les résultats des mesures sont enregistrés dans le certificat de conformité livré avec chaque véhicule. Ce certificat est nécessaire aux pouvoirs publics pour qu’ils émettent un document d’identification d’un véhicule à partir duquel le propriétaire peut ensuite immatriculer le véhicule. Pour les véhicules testés selon la norme WLTP, deux valeurs différentes sont listées dans le certificat de conformité pour la consommation de carburant et les émissions de CO₂ : les valeurs WLTP et les valeurs NEDC. Ces dernières servent de base à la conversion spécifique par pays de l’étiquette de consommation de carburant et de taxation fiscale, jusqu’à ce que le pays opère pleinement la bascule vers la norme WLTP.
Quelle est la relation entre la norme WLTP et RDE ? Ne s’agit-il pas de normes identiques ?
RDE signifie « Real Driving Emissions » et désigne une mesure des gaz d’échappement produits sur la route et pas dans un laboratoire en conditions normalisées, comme c’est le cas avec la norme WLTP. Différence fondamentale : dans le test RDE, les NOx (oxydes d’azote) et les particules fines sont testés sur conduite réelle à l’aide d’une technologie mobile de mesure des émissions (PEMS). Néanmoins, à cause de la grande dispersion enregistrée lors des mesures routières, la consommation de carburant et les émissions de CO2 ne sont pas mesurées. En lien avec la mise en place de la norme WLTP, les constructeurs doivent limiter les émissions de NOx et de particules fines en trafic réel.