Facteurs ESG : une tendance qui a prouvé sa valeur

Les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) occupent une place prépondérante sur le marché financier. Les investisseurs valorisent de plus en plus la relation mutuelle entre réussite économique et engagement durable. C’est pourquoi Audi mène ses activités dans le respect des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance.

ESG et performance : une relation mutuelle

Comment expliquer ce lien fort entre les facteurs ESG et la rentabilité ? Prenez les poissons clown et les anémones de mer. Ces deux espèces vivent en parfaite symbiose. Grâce à leurs cellules urticantes, les anémones offrent une protection contre les prédateurs. De leur côté, les poissons-clowns veillent à ce que les anémones aient des tentacules propres et les ventilent avec de l'oxygène lorsque qu’il n’y en a pas assez dans l'eau. La relation entre la réussite des entreprises et la durabilité dans l'industrie automobile évolue actuellement dans une symbiose similaire. Une relation de confiance qui ne repose pas sur un succès à court terme, mais sur une coopération saine et à long terme qui est finalement profitable aux deux parties.

Apprendre des erreurs du passé

Forte de sa propre expérience, Audi est capable d’évaluer la gravité de l’impact de l’ESG sur la valeur d’une entreprise : la crise du diesel a eu des effets négatifs sur l’entreprise à bien des égards. « Un scandale comme celui des moteurs diesel ne doit jamais se reproduire dans notre entreprise », avertit le CEO, Bram Schot. « Ainsi, ces dernières années, nous avons réorganisé de nombreux processus afin d’établir ce que nous appelons les Règles d’Or. »

L'objectif devance l'investisseur

Selon l’ESG, le management ne se limite pas à gérer activement les risques, mais aussi à jeter les bases de la réussite sur le long terme – surtout dans notre société actuelle où les valeurs évoluent durablement. Les modèles d’affaires existants sont progressivement remplacés, et de nouveaux produits durables assurent la croissance. Les entreprises gérées conformément aux critères ESG sont plus performantes économiquement et obtiennent de précieuses parts de marché. Des processus efficaces et une économie circulaire réduisent l’impact environnemental, l’utilisation des ressources ainsi que les coûts.

Le développement durable est devenu un élément clé de la gestion d’entreprise – et, par conséquent, un facteur de valeur plutôt qu’une simple tendance. Audi a clairement exprimé son engagement en ce sens, par le biais d’une vision visant à « libérer la beauté de la mobilité durable ». Pour faire progresser l’intégration des critères ESG, différentes thématiques clés de la durabilité sont évaluées en fonction de leur importance vis-à-vis de la réussite globale de l’entreprise. Pour cela, des analyses de matérialité nous permettent d’examiner régulièrement nos parties prenantes, internes et externes, dans les domaines d’action concernés. Les enseignements tirés de ces études sont continuellement comparés à notre stratégie d’entreprise.

Réductions de CO₂ : un objectif ambitieux

Dans ESG, il y a le « E » d’environnement. Sur le plan des technologies de transmission alternatives, Audi élargit son ambition et encourage l’e-mobilité, avec comme objectif 30 modèles électrifiés d’ici à 2025, dont 20 entièrement électriques. Les véhicules électrifiés représenteront alors 40 % des ventes totales de la marque. Audi ne délaisse pas pour autant le développement de moteurs conventionnels, de plus en plus équipés de systèmes hybrides légers et d’une alimentation électrique 48 volts. La technologie plug-in hybride joue également un rôle central dans notre démarche d’électrification.

Et ce n’est pas tout : l’année 2019 a été marquée par l’apparition d’un nouvel indicateur clé, baptisé « Retour sur investissement après impact du CO₂ ». Cet indicateur calcule l’impact financier de l’influence exercée par les développements de véhicules sur les émissions moyennes de CO₂. Cette disposition devrait permettre de réduire, peu à peu, l’empreinte carbone de tous les modèles Audi sur l’ensemble de leur cycle de vie – une réduction qui devrait atteindre 30 % d’ici à 2025 (par rapport à l’année de référence 2015). Cet effort concerne non seulement les véhicules, mais aussi les sites de production Audi.

D’ici à 2025, toutes nos usines seront neutres en carbone, emboîtant le pas des usines de Bruxelles et de Győr. Audi ambitionne pour 2050 d’atteindre la neutralité carbone partout dans l’entreprise. Un objectif qui détermine l’acceptation et la pertinence de la marque, « mais également la valeur de la marque Audi » selon Bram Schot.

30 % d'investissements en plus dans la formation

Dans ESG, il y a aussi le « S » de social. Les critères sociaux sont également un véritable facteur de valeur pour Audi. L’accent est notamment mis sur la formation et le développement : en 2018 par exemple, plus de 36 000 collaborateurs Audi AG ont participé à des formations, principalement axées sur la mobilité électrique et la digitalisation. Ces formations ont représenté près de 1,8 million d’heure dans le monde entier. Chaque année, Audi investit 80 millions d’euros dans la formation et le développement de son personnel – une somme en très nette hausse par rapport aux exercices précédents. Au total, le budget formation d’Audi atteindra 500 millions d’euros d’ici 2025.

Une gestion d’entreprise conforme aux règles et axée sur des valeurs

Enfin, la troisième lettre d’ESG reprend le « G » de gouvernance. Ce dernier facteur constitue la clé de voûte d’une entreprise durable. Elle poursuit plusieurs objectifs concrets : gestion du risque et de la réputation, ancrage de la gestion de la durabilité à l’échelle du conseil d’administration et du conseil de surveillance, mais également conformité et intégrité.

Chez Audi, les Valeurs essentielles du Groupe Volkswagen, les principes Audi en matière de leadership et les valeurs d’entreprise Audi (appréciation, ouverture, responsabilité et intégrité) sont le fondement même de nos valeurs et de notre culture d’entreprise. Ces principes et valeurs visent à guider les collaborateurs dans leur mission au quotidien. L’accent est mis sur le dialogue et l’échange. À titre d’exemple, le programme d’intégrité et de conformité, Together4Integrity (T4I), a déjà été suivi par 82 000 collaborateurs Audi sur un total de 90 000.

Parts des ventes estimées en 2025

40

%

de véhicules électrifiés

Augmentation du budget de formation

500

millions d'euros

jusqu'en 2025

Programme de conformité et d'intégrité

82 000

employés connaissent Together4Integrity

ESG illustre concrètement le changement de paradigme actuellement à l’œuvre au sein des entreprises et de la société. Conscient de ce changement, Audi établit des bases solides afin d’intégrer les critères ESG dans la direction d’entreprise. Il convient aujourd’hui de déployer les mesures nécessaires afin d’atteindre les objectifs que nous avons définis. En d’autres termes, la symbiose doit se vivre concrètement.